blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com

blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com

Message du 22-2-15

2015Posted by Claudine Fri, March 06, 2015 11:27:24

St Germain nous parle au nom des Gardiens de la Flamme :

Ainsi est unie la fraternité, unie autour de l'amour de cette flamme éternelle qu'est la vie, le cœur, unie autour de cette passion de ramener le sens profond et véritable à la nature humaine, cette passion de sortir des mécanismes de faux-semblants pour retrouver la vie pure et réelle.

Au-delà des dimensions, être ainsi unis, sortir peut-être pour la magie d'un moment, moment d'éternité, de cette illusion de différences, de dimensions, s'unir par l'intention. Comprenez-vous cela ? Non par l'expérience, non par la perception, mais par l'intensité de l'attention offerte à l'intention. Vos questionnements reflétaient cela.

Il est beau d'être ainsi tout offert à son intention la plus fondamentale, de transcender ainsi le temps et l'espace, et de s'unir dans ce don d'amour inconditionnel offert à la vie, à la flamme éternelle, à l'amour. Les mots sont synonymes.

Le pardon est le don de l'amour. La plus belle technique pour s'octroyer le pardon est de s'offrir le don de l'amour inconditionnel. Ce don n'est pas mental ni illusoire. L'on s'ouvre à ce don en s'installant dans sa propre verticalité, dans sa propre originalité, dans sa propre unicité.

Le souffle vous aide en cela. Commencez toujours par inspirer l'amour, et dans l'expiration affirmez "Je Suis l'amour". Puis unis à cette évidence que le pardon n'est pas en référence à quelque faute, mais en référence à ce don de l'amour qui se donne à lui-même pleinement, l'attention n'est pas sur une limite, l'attention n'est pas sur un manque, l'attention reste offerte sur cette aspiration de se retrouver pleinement vivant, de retrouver, comme vous l'avez exprimé, la pureté de l'Être, l'évidence de Je Suis la gratitude, Je Suis l'amour, Je Suis le vivant. Le pardon est le don de l'amour. Ainsi vous intensifiez l'attention offerte au souffle.

La clef, comprenez-le, est dans le fait d'intensifier l'attention. L'humanité croit savoir et connaître mais ne fait que mimer les réalités de la vie. L'attention que connaît l'humanité est une piètre attention. Vous connaissez l'intensité juste de l'attention lorsque l'attention porte ses fruits. Les fruits sont la réalisation de l'intention.

L'humanité souvent piétine, croyant donner l'attention et s'enfermant dans un cercle d'autopitié, "je donne l'attention et pourtant aucun résultat". L'humanité devrait comprendre que la clef est l'intensité de l'attention. S'offrir le don inconditionnel de l'amour, et par le don de l'amour tout transmuer, et par le don de l'amour se retrouver plein, un, unifié, se retrouver harmonie, se retrouver la vie.

Saï Baba nous parle :

Ta question contient sa réponse. S'ouvrir à l'infini de la joie ouvre à la guérison. L'être dont l'intention est guérison donne son attention à la réalité de l'état de guérison maintenant. L'attention n'est ni sur un danger, ni sur un manque, ni sur un obstacle, ni sur un déséquilibre. L'attention est sur la plénitude de la joie. En sous-produit de cette joie, se rétablit l'harmonie. L'attention sur la joie pure ouvre à la guérison.

Depuis cette intention, tu œuvres. Pour actualiser cette intention dans la structure du corps, il est peut-être auspicieux de prendre des herbes, d'adopter des mesures. Ces mesures sont sur la base de l'évidence que la guérison est déjà obtenue. La guérison est la permanence, l'éternité et la continuité de la perfection de l'Être de lumière que Je Suis.

J'offre l'énergie de guérison. Ce don est reçu avec d'autant plus de puissance que vous êtes ainsi unis, ouverts, offerts dans la simple confiance, dans la simple amitié, dans la simple détente de la famille humaine qui, au-delà du temps et de l'espace, s'unit pour actualiser l'état d'harmonie de sa structure. J'offre les cendres de la guérison. Les cendres sont l'amour, les cendres sont ananda, la joie pure.

St Germain nous parle :

Ne te pose pas de questions. Tu restes dans l'intention de ta relation. Passe au travers des émotions. Ne te sens pas enchaîné par les hauts et les bas de tes émotions. Passe au travers des hauts et des bas. Ancre-toi. Installe-toi dans la puissance de ton intention.

Deux êtres qui sont ouverts dans la même intention, deux êtres qui sont ouverts avec sincérité et prêts à se rencontrer avec une énergie authentique, innocente, ces êtres créent la relation au fur et à mesure de son déploiement. L'attitude crée la relation. La base est la reconnaissance de la sincérité des deux êtres. Ne pas s'arrêter aux remous des émotions. Aller au-delà, toujours au-delà.

Amener le mariage humain à sa dimension d'éternité. Amener le mariage humain à la réalisation que le mariage est l'expression de l'union du Divin. Le mariage divin ne connaît pas deux. Les deux sont un. L'un est le miroir de l'autre, l'autre le miroir de l'un. Deux visages de l'amour unique à travers la relation. A travers le mariage, rendre hommage à l'amour, le un, l'unique. Sacré est le mariage. Cela peut être un secret gardé au cœur du cœur, cela reste l'âme de la relation. A travers la relation, l'amour est honoré. L'amour est le Divin. L'amour est le un.

Il est beau, il est précieux même, dirions-nous vital, d'offrir ainsi une attention profonde à l'harmonie, aux gardiens de l'harmonie à travers la structure du Fauteuil. S'unir à cette matérialisation concrète de la Triple Flamme.

Il est beau de voir les villes, les pays, s'illuminer par la présence de cette matérialisation et l'attention que vous offrez à cette matérialisation intensifie son rayonnement.

Vous recevez un don, le don de l'énergie offerte à travers ce moment. Vous offrez un don, le don de votre attention à cette flamme éternelle matérialisée dans la structure du Fauteuil. Nous vous offrons le don, nous vous remercions pour le don. Ainsi aussi, nous nous unissons. Au-delà de l'illusion des dimensions, œuvrer ensemble. Laisser le don canalisé par l'énergie du Fauteuil s'infuser dans vos structures. Offrir le don de l'attention à cette énergie.

Beaucoup croient que bien des moyens, des techniques, des mesures sont nécessaires pour restaurer l'harmonie. Combien auront la sagesse de voir la puissance de l'énergie offerte à travers ce rayonnement ?

La gratitude est offerte à ceux et celles qui ont reconnu dans leur dharma de faciliter cela, offrant la présence de ce rayonnement dans les villes, dans les pays. Ceux qui font le don reçoivent le don.

Avez-vous d'autres questionnements ?

Comment être moins dans le mental ?

Une question qui contient "moins" n'est pas la question la plus judicieuse. L'attention reste toujours sur comment être plus. Être plus ce que Je Suis maintenant, telle est ta question, n'est-ce pas ?

Intensifier la présence en intensifiant l'attention. Il ne s'agit plus de rêver la spiritualité. Il ne s'agit plus de rêver de chimères lumineuses. Il s'agit maintenant de s'installer dans la présence avec une intensité multipliée par mille peut-être.

Mettre toute l'attention sur le souffle qui traverse le corps verticalement maintenant. Mettre toute l'attention sur ramener le souffle dans sa nature propre. Le souffle est l'expression, le flot de l'énergie divine, cosmique. Qualifier le souffle de son intention la plus profonde, être le cœur de ce que Je Suis.

Il ne s'agit pas d'une recette magique que Merlin l'Enchanteur aurait pu vous donner du bout de sa baguette. Vous êtes les magiciens de votre propre magie. Vous avez la baguette. La baguette, souvenez-vous, est l'union de l'amour, de l'intention, de l'attention. Intensifier l'amour en intensifiant la présence. Intensifier l'attention sur cette base de l'amour. Sur cette base de l'attention offerte à l'amour, affirmer l'intention, non mentalement. Inscrivez-la dans la structure de vos cellules.

Le mental n'est que l'illusion de l'indolence, même pour ceux qui se croient enfermés, dont l'énergie mentale semble se battre comme de vrais guerriers pour briser les chaînes, ces guerres sont les jeux d'enfants indolents. L'audace et le courage s'actualisent par l'intensification de l'attention sur la base de l'amour offert à l'amour.

Nous te remercions pour la question.

Réaliser la pleine beauté de la présence des Fauteuils dans vos milieux de vie. Dans vos moments méditatifs, même depuis vos demeures, unissez-vous à son rayonnement.

Souvenez-vous, l'attention offerte au rayonnement intensifie le rayonnement.

Nous vous en remercions. Nous vous saluons.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post35

Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron le 11-1-15

2015Posted by Claudine Wed, January 28, 2015 11:46:46

Si l'on voulait parler en termes de ce temps linéaire, Paris se souvient-il, dans cette apparence de temps qui n'existe pas et qui pourtant a été une époque tourmentée pour la France et pour Paris, je suis venu rayonner l'énergie de l'amour, l'énergie de la compassion, l'énergie de sagesse, cette sagesse qui sait que seul est le cœur et que tout être est divin et précieux, si précieux.

Voyez la beauté. Notre rayonnement s'ancre dans Paris avec cette synchronicité. Il est beau que cette synchronicité ait eu lieu au moment juste. Bénis soient ceux qui l'ont permis. Bénis ceux qui ont été guidés pour que le Fauteuil soit installé maintenant. Ils auraient pu attendre un mois, deux mois, trois mois. Ils ont choisi maintenant. Infiniment puissant sur la situation actuelle de Paris, ce rayonnement.

Vous le dites vous-mêmes, n'est-ce pas, avec des si, on mettrait Paris en bouteille. Pourtant, pourrions-nous envisager cette autre possibilité où le Fauteuil n'est pas installé maintenant, et d'autres répercussions de cet acte de folie.

Il est vrai, vous trouvez étrange, n'est-ce pas, qu'il arrive de façon répétée que des actes de folie se cristallisent autour du rayonnement de Fauteuils. Béni soit cela. Chaque fois que cela se passe, le rayonnement du Fauteuil transmue les répercussions de ces actes et les place dans un autre registre.

Bénis sont ceux qui ont été instrumentaux de cette synchronicité. Bénis ceux qui ont choisi que maintenant, aujourd'hui, nous soyons tous unis pour embrasser Paris et l'embraser de lumière et d'amour. Cela aurait pu être dans une semaine ou dans un mois peut-être. Intuitivement vous avez choisi maintenant, vous avez choisi l'heure. Voyez la beauté de la synchronicité.

Encore et toujours, nous venons rayonner sur Paris cette évidence de la fraternité humaine, de la beauté de l'incarnation, de la divinité de l'être humain. Précieux est chaque être. Comment ont-ils pu l'oublier ?

Bénis soient ceux qui choisissent maintenant de s'impliquer pleinement pour que l'énergie du Fauteuil, l'énergie des Gardiens de la Flamme, l'énergie de la Douce Mère, de Sri Aurobindo, l'énergie de la fraternité, s'ancre dans Paris.

Bénis ceux qui comprendront l'importance vitale d'accroître le rayonnement de ce Fauteuil en donnant un peu de soi-même et en recevant beaucoup pour soi-même, à travers le fait de venir faire des sessions. Car vous le savez, n'est-ce pas, chaque session offre un don immesurable pour l'être qui le reçoit et pour l'environnement.

Vous savez, n'est-ce pas, à quel point Paris est une ancre, une clef même, dans cet éveil mondial. Vous le savez, Paris est ville lumière. Ce n'est pas par les illuminations dans les rues. Ce n'est pas par les places. Ce n'est pas par toutes ces statues qui rappellent la liberté, la fraternité, l'égalité, la divinité. Paris dans son énergie même, dans son essence, est ville lumière érigée sur l'un des points forts du globe, relié à bien des points de rayonnement.

Et si l'on veut parler en termes de votre temps linéaire, cela fait longtemps que dans le silence nous invitons à installer un Fauteuil à Paris. Bénis ceux qui ont entendu le silence. Bénis ceux qui s'impliquent. Bénis ceux qui prennent de leur temps maintenant pour célébrer cette implication, célébrer la présence et le rayonnement du Fauteuil, non seulement maintenant à travers cette synchronicité qui a transformé la mesure des événements, mais éternellement pour que Paris retrouve sa fonction d'ancre, de clef même, pour le rayonnement et l'ouverture de l'humanité et de la terre.

Bénis ceux qui œuvreront et ceux qui œuvrent dans l'éternel présent pour animer l'énergie du Fauteuil.

Vous le savez, n'est-ce pas, chaque session intensifie l'énergie du Fauteuil. Chaque session intensifie son rayonnement. Il n'est pas de plus beau don que l'on puisse faire à soi-même et que l'on puisse faire à son environnement et à la terre, que de venir recevoir les dons du Fauteuil. Là encore l'équation est parfaite, donner est recevoir et recevoir est donner. De ce centre, vous offrez le rayonnement à toute la ville, à tout le pays.

Dans ce centre, tous les jours, indépendamment des sessions offertes, indépendamment de votre union au Fauteuil, le soir, unis aux autres gardiens des Fauteuils, unis aux autres centres, bénissez la terre. Visualisez la terre embrasée par le rayonnement du Fauteuil, nourrie par le rayonnement du Fauteuil. Autour du Fauteuil, vous le savez sont les Gardiens de la Flamme, cette fraternité tout offerte à garder cette éternelle flamme qu'est la vie, la conscience, l'amour, l'Être, la nourrir, la choyer, et la nourrissant, elle rayonne toujours plus.

Vous connaissez, n'est-ce pas, la puissance de l'attention. Tous les soirs, unis aux autres centres du Fauteuil, unis à la fraternité, et peut-être que chacun présent ici, aimera s'unir aux gardiens des centres depuis leur demeure, pour visualiser ainsi la terre embrasée par le rayonnement du Fauteuil, Paris embrasée, l'humanité embrasée, nourrie, choyée.

Le savez-vous, le plus fondamental dans le rayonnement est ce don d'amour, ce don total de soi. Cela, c'est la dévotion des Gardiens de la Flamme. Cela, c'est la dévotion des gardiens des Fauteuils.

Il fallait que cette célébration soit maintenant, non seulement dans ce maintenant de l'au-delà du temps mais dans ce maintenant inscrit dans le temps, de même qu'il fallait que j'apparaisse à la cour de vos rois en cette période de transition entre monarchie et république. La situation est analogue.

Là encore, nous appelons chaque être humain à incarner le sens profond et véritable de la fraternité. Nous appelons chaque être humain, à se souvenir que chaque tradition a sa source qui est son au-delà même et que l'humanité est une dans cette source de toutes les traditions. Quels que soient les noms des prophètes, quels que soient les noms de ceux qui sont adorés comme les représentants du Divin, eux savent que ce qui est adoré est l'adoration même, la puissance de l'amour, la beauté de la fraternité, cet esprit du vivant, la conscience.

Nous célébrons l'inauguration de ce centre de rayonnement, ce centre de lumière, ce centre d'ascension. Nous célébrons la perfection de ce moment. Bénis ceux qui savent écouter. Le centre de rayonnement est offert au silence.

Unissons-nous pour embraser Paris, l'Europe, la terre et toutes ces âmes passées en apparence dans l'au-delà des corps, leur offrir la tendresse de l'évidence que l'humanité est une fraternité. Leur rappeler la beauté, si l'on veut simplement regarder la beauté au lieu de se figer dans des modes durcis, des modes de jugement, si l'on veut simplement regarder la beauté.

Il en est qui errent encore, s'accrochant à quelques chimères. Nous proclamons la victoire de la lumière ! Ces fantômes mensongers, porteurs de mensonges, qui veulent crisper les âmes dans quelques chimères illusoires…

L'heure est venue de vous rendre à l'évidence de votre propre victoire. Seule est la lumière. Rien ni personne ne viendra diminuer cette évidence. A la face de la terre, nous proclamons la victoire ! Quels que soient les restes d'intrigue de ceux qui s'accrochent à quelques chimères mensongères, nous proclamons la victoire. Rappelez-vous votre beauté, car seul est le Un, n'est-ce pas ? La perfection de la vie, le précieux de la vie, le précieux de cette conscience éternelle qui perdure.

Bas les masques ! Puissent ceux qui errent entendre la voix de l'amour, se retourner et oser recevoir mon regard. Par amour pour l'amour que tu es, oser recevoir le regard de l'amour.

Voyez, plusieurs plans. Le rayonnement du Fauteuil ouvre à cette évidence de la fraternité, la fraternité du vivant, la beauté de la vie, le précieux de la vie. Et sur un autre plan simultané, un autre regard peut-être, le rayonnement du Fauteuil ouvre à cette évidence à l'intérieur de la structure du corps, que seule est la conscience et que le corps est lumière, le corps est la flamme éternelle.

Chaque session infuse cette évidence plus profondément dans la structure du corps. Cela c'est le don reçu par l'être recevant la session, et c'est le don offert par cet être même à travers cette session, au collectif de l'humain. Car vous vous souvenez, n'est-ce pas, il n'est qu'un seul être, il n'est que le Un.

Nous offrons les torrents de tendresse pour que soient lavées les larmes de ceux qui ne savent pas voir que les deuils appartiennent aux chimères, que le vivant est l'éternelle victoire. Bénies ces âmes qui en apparence ont quitté l'enveloppe corporelle. En apparence, car on ne la prend jamais, on ne la quitte jamais. Cela fait partie du grand jeu.

Puisse maintenant sur Paris s'inscrire la voix de la fraternité. Béni ce centre qui nous permet de parler maintenant à Paris. Béni ce centre qui permet de proclamer cet amour infini de la vie, cet amour infini de chaque être, cet amour infini offert à chaque être. Et que se brisent les voiles des chimères.

Béni ce lieu. Bénis les gardiens de ce lieu. Bénis tous ceux et toutes celles qui, en conscience, sont unis dans ce moment de maintenant pour célébrer l'inauguration de ce lieu. Bénie l'humanité. Béni l'esprit de fraternité. Béni le triomphe du bien et du beau. Béni cet amour de la liberté.

La France se souvient-elle du sens profond de la liberté ? L'humanité s'en souvient-elle ? Libre celui ou celle qui a brisé les jougs des apparences et qui sait que seule est cette conscience amour silence, cette infinie tendresse, cet océan de compassion, cet océan de joie qu'est la vie tendre et exultante incarnée.

Bénie la liberté offerte à chaque être d'actualiser le triomphe de cette incarnation, le triomphe de l'évidence que la chair est conscience, lumière, amour, que chaque être est l'éternelle flamme, flamme de dévotion offerte à cette vie même, cette conscience, cet Être suprême, cet éternel au-delà, cet éternel mystère, cette éternelle beauté.

Bénis ceux et celles qui retrouvent le sens profond de la liberté. Bénis ceux et celles qui chérissent ce sens profond. Béni ce lieu.

S'unir en conscience à l'infusion de lumière. S'unir en conscience à la conscience de chaque être dont le cœur palpite dans ce Paris qui reste pilier et clef même.

Encore et toujours, je proclame la victoire de la liberté, de la fraternité, de la conscience, de la vie, victoire sur toutes les illusions et toutes les chimères.

Puisse Paris baigner dans le rayonnement de tendresse, dans l'infusion de lumière. Puisse Paris se souvenir du sens profond de "ville lumière".

Nous vous remercions.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post34

Message de Sanat Kumara reçu par Agnès Bos-Masseron le 25-1-15

2015Posted by Claudine Wed, January 28, 2015 11:36:33

La joie profonde de ces rassemblements. Vous le voyez, vous vivez déjà l'au-delà de l'espace. Nous sommes ici, n'est-ce pas, ici au cœur du cœur, dans cette chaleureuse tendresse qui ne connaît que l'union, dans cet émerveillement d'êtres qui choisissent de se poser pour honorer cette union même, le cœur, la vie.

Vous connaissez déjà l'au-delà de l'espace, entrez dans l'au-delà du temps. Oubliez ce concept d'avant ou d'après, il n'est que maintenant. Maintenant, la fraternité rassemblée. Maintenant, la beauté de l'union.

Sur la terre, quelques antennes permettent de s'ouvrir en conscience avec une grâce plus profonde peut-être. Avec l'aisance de sa nature retrouvée, s'ouvrir en conscience à cette évidence de la fraternité qui ne connaît que l'hommage. L'union, la puissance de cette amitié, le savez-vous, nourrit la terre au-delà de ce qui est connu.

Les Fauteuils sont parmi ces antennes. Rares sont ces antennes, et infiniment précieuses. Dans le cœur des villes, dans la montagne qui rit, les Fauteuils rayonnent, unis à ces quelques rares points de rayonnement qui se font antenne pour rappeler l'invitation à ce grand retour à l'éternelle demeure, pour rappeler l'invitation à se laisser nourrir par cette chaleureuse tendresse que rayonne la fraternité et qui est le reflet de cette chaleureuse tendresse qu'est la nature de l'Être.

Puissant le sentiment d'amitié dans l'au-delà de l'espace, profonde l'union. Chaque être qui s'unit ainsi autour des Fauteuils, ou uni au Fauteuil depuis sa propre demeure, chaque être qui fait ce choix est une perle offerte à l'écrin du Divin. Car connaissez-vous la puissance de tels rassemblements, non seulement au-delà de l'espace, mais au-delà de toutes les dimensions ?

Vous le voyez, votre intention d'harmoniser la terre par votre présence et votre écoute du rayonnement du Fauteuil est entendue de cette fraternité qui vous entoure, vous chérit et vous accompagne, et qui amplifie la profondeur du rayonnement de l'union que vous partagez. Chaque être infiniment précieux ou précieuse. Gardez-vous ce regard offert et ouvert à ce qui est l'au-delà de ce précieux même, la splendeur, l'innocence, la félicité de l'Être ?

Voyez, la beauté de la fraternité, tous unis dans ce même regard offert à l'Être, anime cette simple et profonde joie, si puissante qu'elle est félicité. La famille réunie.

Nous honorons la présence de votre cercle. Dans son unicité, nous honorons la présence de chaque être au sein de ce cercle. Nous honorons le commun de notre regard, le commun de notre attitude tout offerte, ouverte. Ainsi s'amplifie le rayonnement des Fauteuils.

Car vous le savez, n'est-ce pas, la puissance de l'attention. L'attention offerte au Fauteuil, non seulement nourrit l'être qui lui offre son attention mais nourrit la terre, nourrit l'humanité. Et vous le savez, n'est-ce pas, le besoin pour l'humanité d'être ramenée à cette évidence "Je Suis infiniment nourri par ma propre nature", si l'on veut bien baisser les masques, se regarder au profond de sa propre joie et se reconnaître, et danser et chanter la louange à l'Être. Prendre le temps de tout poser, se taire et écouter, de se laisser nourrir par le rayonnement des Fauteuils.

Vous le savez, n'est-ce pas, il est des intensités d'énergie, des intensités d'intention, des intensités d'attention, que l'on nomme retraites des Maîtres, offrir l'attention au Fauteuil avec une intensité telle que le lieu qui accueille le Fauteuil devient une telle retraite.

Prendre le temps de se poser pour offrir à la terre cette intention d'harmonie et pour s'offrir à soi-même ce temps d'harmonisation, de réunification, de rassemblement, ce temps où chaque être se nourrit de l'intensité de sa propre joie et de la puissance du rassemblement du cercle.

Voyez, l'heure est venue de déposer les concepts erronés. Les dimensions ne sont que des leurres. L'invitation n'est pas de franchir les seuils multidimensionnels, mais de s'installer avec une intensité telle dans la plénitude que Je Suis le cœur que Je Suis, que l'illusion multidimensionnelle s'évanouit pour faire place à l'éternité de ce regard d'amour pur, à l'éternité de cette Présence suprême et vénérable dont chaque incarnation est la gloire.

Il est un silence qui est or pur. Offrir ce silence en l'incarnant à la surface de la terre, est don très précieux.

A cette heure où l'humanité est unie dans cette intention de ramener la terre à l'harmonie totale, infiniment précieux le don d'attention offert au Fauteuil. Infiniment précieux pour soi-même, car cette fraternité des Gardiens de la Flamme a une générosité infinie pour ceux qui se tournent vers leur rayonnement. Infiniment précieux pour la terre car le Fauteuil, vous le savez, n'est pas un instrument mais un Être, et l'Être, nourri de la puissance d'amour, étend la puissance de son rayonnement et permet à cette fraternité des Gardiens de la Flamme d'intensifier les dons.

S'unir ainsi dans un esprit d'amitié, de célébration, de joie pure et simple, dans une ouverture à l'inspiration, à l'élévation. S'ouvrir à l'au-delà du temps et de l'espace et se retrouver plein de sa propre plénitude. Et tout offrir. Tout recevoir et tout offrir, les deux sont un, n'est-ce pas ?

Offrir à la terre le silence doré, offrir à la terre la puissance de l'intention d'union, offrir à la terre la simple fraternité. Et que coulent les rayons !

Dans cet au-delà du temps et de l'espace, tenir la terre au cœur de son cœur dans le cœur du Fauteuil. Car vous l'avez compris, les Fauteuils sont une même et seule énergie exprimée chacun dans son unicité peut-être, éternellement unis. Cette énergie est l'intention des Gardiens de la Flamme de transmuer la conscience humaine pour la ramener au plus simple, au plus ultime, ramener l'incarnation à la pure splendeur d'être lumière.

Tenant la terre dans le cœur, dans l'énergie du Fauteuil, animer cette intention de ramener l'incarnation à la pure splendeur d'être lumière.

Nous vous remercions. Nous vous saluons.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post33

Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron le 21-9-14

2014Posted by Claudine Thu, September 25, 2014 11:37:03

St Germain parle au nom des Gardiens de la Flamme :

S'ouvrir avec toujours plus de simplicité, d'intensité. S'ouvrir à cette infinie lumière qu'est l'Être éternel et réaliser "Je Suis Cela". Faire de cela l'ancre, le point d'équilibre. Les saisons sont spirales, et chaque boucle de la spirale est plus ample.

Sur quoi mettez-vous votre attention, sur les changements ou sur la constance de l'intensité qui grandit et de la spirale toujours plus ample ? Sur quoi mettez-vous le poids de votre attention ? Mettre le poids de son attention sur ce qui est constant, le regard offert à l'Être.

Voyez, c'est cela la signification profonde des changements qui sont inhérents au relatif, accepter, accueillir, répondre aux changements, les changements de saison, les changements de rythme, les changements d'activité, les changements de toutes sortes, gardant l'attention fermement ancrée sur l'éternité de l'Être, sur la plénitude d'être la vie simplement.

Et cette attention ne peut être mentale, cette attention ne peut qu'être totale. Vous le savez, le mental n'est pas total, le mental est fractionné. Le cœur est la totalité. Le cœur est l'infini. Le cœur n'est pas l'émotion, le cœur est la source du sentiment. Ramener l'équilibre de l'énergie dans votre structure corporelle pour retrouver cette assise dans la constance à la source du changeant.

Le Fauteuil vous aide en cela. Le Fauteuil, le savez-vous, offre des dons toujours nouveaux. Il ne s'agit pas d'un instrument ou d'un objet fixe, l'on s'exposerait à l'énergie de cet instrument ou de cet objet et l'on recevrait toujours le même don de rayonnement. Le Fauteuil est Être vivant. Le Fauteuil est l'attention des Gardiens de la Flamme, la concrétisation de l'intention des Gardiens de la Flamme d'aider l'humanité à s'éveiller à cette réalité toujours plus vaste de l'inchangeant.

Vous le savez, n'est-ce pas, lorsque vous faites des sessions avec le Fauteuil, votre attitude est importante. L'on pourrait parler d'interaction. Avec quelle attitude, avec quelle énergie rassemblée, avec quelle intention, avec quelle détermination, avec quel degré de verticalité faites-vous la session sur le Fauteuil ? Les dons sont à la mesure de l'ouverture, nous le disons bien souvent.

Il est vrai, l'humanité s'éveille. Il est vrai, est offerte à l'humanité une opportunité unique. Que fait l'humanité de cette opportunité ? Que fait chaque être ? Chaque être reste-t-il dans les rythmes habituels, dans les attentions habituelles ? Ou chaque être a-t-il l'audace de se poser dans ce rythme qui s'appuie sur le non changeant ?

Le silence est plein. Savez-vous goûter la plénitude du silence ? Dans la plénitude du silence est l'élaboration de sons, vibrations, sources de la création. Ramener par l'attention son intention à la même vibration de ce son. Ainsi vous changez de registre. Le cœur peut harmoniser son intention à la vibration de ce son. Il suffit d'intensifier l'attention pour tout apaiser, tout harmoniser, tout simplifier, pour que tous les aspects de l'individualisation se fondent dans l'ouverture du cœur. Alors s'installe une autre intensité, et naturellement cette intensité s'harmonise avec celle de cette vibration de son qu'est la nature du silence.

Si vous écoutez l'énergie du Fauteuil, la matière qui constitue la structure du Fauteuil est vibration de son, vibration d'intention. Lorsque vous êtes assis sur le Fauteuil, votre intention vient rencontrer la nôtre, notre intention pour avoir ramené le Fauteuil. La beauté est de comprendre que plus votre intention est harmonisée avec la vibration de notre intention, plus votre intention est soutenue. Cela aussi est l'action du Fauteuil.

De session en session, le champ énergétique est élevé, les différents aspects sont harmonisés et les intentions s'approfondissent, s'ouvrent. Au fur et à mesure des sessions, votre structure physique est raffinée. Si vous saviez la perfection, la divinité de la structure physique !

Nous avons ramené les Fauteuils à cette époque d'ouverture. Les Fauteuils sont une des clefs. Elever la vibration de la structure physique pour rendre possible cette ouverture totale.

Lorsque vous êtes sur le Fauteuil, écoutez le silence au cœur de la matière de la structure du Fauteuil. Vous entendrez là notre intention. Vous entendrez là la vibration du son. Vous entendrez là la structure de la création. Vous entendrez là la structure d'immortalité.

Comprenez la puissance, dans ce moment d'ouverture, de chaque rassemblement d'âmes et de cœurs offerts à la même intention, honorant l'intention d'être lumière. L'intensité est autre. Pour ceux et celles choisissant d'ainsi s'unir pour leur environnement, pour la terre, l'intensité est autre. Les centres de lumière sont phares. Là aussi, l'intensité est autre.

Comprenez, l'intensité juste de l'intention, de l'attention, ouvre pour recevoir le nectar d'immortalité. Le nectar d'immortalité se reçoit lorsque l'on s'ouvre simplement à l'éternité de la présence de ce nectar à cette autre fréquence, à cette autre intention. S'harmoniser, s'harmoniser à cette autre fréquence. Le Fauteuil vous aide en cela.

Belle est la joie, belle est la puissance de l'amitié, ferment pour la terre. Nous vous remercions et nous vous saluons.



  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post32

Message de Marie reçu par Agnès Bos-Masseron le 4-5-14

2014Posted by Claudine Sun, May 11, 2014 14:59:32


Marie parle au nom des Gardiens de la Flamme :

Le rayonnement des Fauteuils encore et toujours est élevé.

Nous l'avons déjà dit, les traditions s'unissent dans ce qui semble être l'ébauche de ce retour à l'harmonie. La fraternité des Immortels qui est à l'origine de toutes les traditions, de tous les courants de sagesse, cette fraternité directement offre son rayonnement.

Les Fauteuils sont des portes, et ces portes maintenant s'unissent à d'autres portes vitales de rayonnement, sources de la mémoire éternelle de perfection, réceptacles de la mémoire de la grandeur de l'être humain, cet être qui incarne le chant du cœur.

Vous demandiez comment découvrir le chant du cœur. La base, nous le redisons, est d'être silence, non l'abstention de mots mais ce silence aligné où toutes les parties de l'Être reposent dans leur source. Être silence est être harmonie. Silence dynamique ouvert, offert.

Le chant du cœur se révèle à ceux et celles qui sont tout offerts. Le chant du cœur se révèle comme la nature même de l'Être.

Souvenez-vous, le souffle vous aide à actualiser l'évidence que Je Suis le silence que Je Suis, silence, plénitude, amour, ananda. Être infiniment offert, infiniment ouvert. Alors, le chant du cœur se révèle. Le sous-produit est le flot spontané de dévotion.

Il est bon de comprendre que l'on ne peut animer la dévotion depuis l'agitation mentale. Il est vain qu'une personne qui n'a pas discipliné les mouvements intérieurs, qui n'a pas réharmonisé les courants d'énergie, aspire à animer la dévotion. L'on peut alors animer la surface d'une apparente dévotion. La dévotion dans sa nature est la nature de la vie, la dévotion dans sa nature est ce que Je Suis, est ce qu'est l'Être.

Cette fraternité unifiée des Immortels honore la dévotion comme le trésor le plus grand, honore la dévotion comme la vie elle-même.

La relation entre la vibration de la terre et celle des êtres humains est très profonde.

Il est plusieurs niveaux de compréhension. Au plus ultime, l'être humain crée la vibration de la terre à l'image de sa propre vibration, puisque la création n'est que la projection de celui qui la perçoit. A d'autres niveaux, il est une synchronie, ou pourrions-nous dire une symphonie, qui est la vibration cosmique. Nous entendons par cela la vibration du cosmos. Et dans cette symphonie, chaque être dans sa place parfaite, résonne, vibre, chante en harmonie et en résonance avec tout le reste de la création.

L'on ne pourrait isoler la vibration de la terre de celle des autres humains. L'humanité a bien tenté de faire cela, considérant la terre comme un objet inanimé, oubliant la profondeur de la conscience de l'Être-terre. Mais même si la terre ainsi malmenée, a vu sa vibration s'altérer dans la surface de son expression, l'Être-terre reste en résonance profonde avec chaque être vivant sur la terre.

Il serait impossible de vivre sur la terre si cette résonance ne vibrait pas à un niveau très profond. Il serait impossible pour l'humanité de s'élever sans l'élévation simultanée de la vibration de la terre. La relation est très intime. La terre offre un berceau pour l'existence humaine. La terre protège. La terre nourrit. La terre vibre à un niveau de résonance en harmonie totale et parfaite avec celle des êtres humains.

Le chaos créé par l'humanité n'est que surface. Et n'oubliez pas, chaque être humain est multidimensionnel. Cela signifie concrètement qu'à un niveau, holistique, subtil, chaque être humain est en relation directe avec l'Être-terre, relation de respect, de fraternité, d'unité. . Le chaos créé par l'humanité n'est que surface, même s'il est vital pour l'humanité de réaliser que la création de ce chaos crée un déséquilibre profond et n'appartient pas au plan initial. Le plan initial est la pure harmonie d'êtres qui ensemble vibrent et chantent la dévotion, l'adoration offerte à l'au-delà de l'Être, cet éternel au-delà inhérent à la nature de l'Être.

L'heure est venue pour la fraternité de se rassembler.

N'oubliez pas, le souffle vous aide. L'énergie des Fauteuils, l'énergie de la vallée sont élevées à une autre fréquence. Il est vital pour la fraternité de se rassembler car à travers ce rassemblement, une énergie est infusée qui accroît l'ouverture intérieure pour que soit intégrée, assimilée, l'intensité du don vibratoire.

Pendant longtemps, des milliers de courants ont offert les dons à la terre à travers des milliers d'expressions différentes. L'heure vient de la grande unification. L'heure vient de se positionner dans l'au-delà des différences et de recevoir directement l'élévation vibratoire pour que s'intègre cette autre fréquence, et que de cette fréquence découle cet autre mode de fonctionnement aligné au chant de la vie, concrètement.

Et dans cette immense unification, les portes intensifient la résonance entre elles, et de cette résonance s'est accrue la puissance de rayonnement. Les Fauteuils sont primordialement portes d'élévation. A leur rayonnement, s'unissent les portes dont la fonction primordiale est d'éveiller la mémoire de la sagesse éternelle de la fraternité humaine.

Au moment juste et opportun, seront redonnés les codes. Il est fondamental d'intensifier la joie. Il est fondamental de se rassembler par l'intention, par l'attention, et même physiquement.

Le don du Fauteuil et des Instruments a été apporté initialement par cette fraternité unifiée, fraternité d'harmonie. A ces dons, s'unissent les réceptacles des mémoires de l'éternelle sagesse pour que les codes s'éveillent, s'animent, résonnent au sein de la physiologie et créent une autre structure. Sacrée est la structure de la physiologie humaine, parfaitement identique à la physiologie du cosmos, parfaitement identique à la physiologie du Sans-visage.

Se nourrir des dons de la terre. Être ouvert, offert. Ensemble, honorons le silence.

Nous vous saluons.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post31

Message des Gardiens de la Flamme reçu par Agnès Bos-Masseron le 10-4-14

2014Posted by Claudine Mon, April 14, 2014 15:58:16

Simple et puissant est le don. La grande convergence.

Votre ouverture rend concrètement possible d’intensifier l’élévation et le don de rayonnement. Nous aimons redonner les dons qui aident à votre ouverture.

Le Fauteuil œuvre en union avec bien des plans. Infinie est la puissance. Si vous savez être simple, être simplement, ouvert, offert, infinie est la puissance des dons.

L’heure est venue de la grande convergence. Ainsi s’élève même la puissance des centres de rayonnement. Ainsi s’élève la puissance des dons offerts à travers le Fauteuil.

Nous aimons vous accompagner. Infinie est la puissance des dons.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post30

Message de St Germain reçu par Agnès Bos-Masseron le 20-2-14

2014Posted by Claudine Mon, February 24, 2014 11:26:44



Apprendre à savourer la texture du silence, comme apprendre à connaître un Ami très riche et empreint de sagesse. Avec révérence, contempler le silence, se nourrir de cette contemplation. S’aligner depuis cette contemplation à la simple richesse du silence. Retrouver là sa nature.

Le Fauteuil nourrit et vous ouvre à une autre dimension de simplicité. Une simplicité essentielle à la transition et le retour à la richesse d’Etre transparence.

Vous le savez, les Fauteuils sont connectés aux points forts de rayonnement de la terre, et leur énergie participe pleinement à la vague d’inspiration et d’élévation. En cela, eux-mêmes sont toujours plus élevés. Comme l’infini qui s’autonourrit et transcende sans cesse sa propre richesse pour découvrir et offrir toujours plus de sa nature.

Les Fauteuils sont portes et havres. Approchez-les depuis l’acceptation de l’autodépassement. Rien ne stagne, rien n’est figé. L’ouverture s’autodépasse éternellement.

L’heure est venue de ce grand dépassement de Soi, vers le retour à la perfection de Soi.

Restez empreint de la simplicité d’Etre la Vie. Quittez les masques ou les fardeaux pour vous ouvrir à cette simplicité. Les Fauteuils sont portes et havres.



  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post29

Message de Marie reçu par Agnès Bos-Masseron le 26-1-14

2014Posted by Claudine Tue, January 28, 2014 11:00:11

Les points forts de rayonnement du globe s’intensifient, et se tissent en une voûte d’infini. Les Fauteuils sont partie intégrante de cette résonance dans le rayonnement. Ecoutez ces centres pulser.

L’écoute se fait depuis l’assise dans le silence. On ne peut mentaliser ce qui s’instaure sur la terre. Il ne s’agit plus de points de rayonnement isolés dans certains continents, mais d’un réseau dont la résonance est réveillée. Cette résonance a toujours été connue, et les points de rayonnement ont été établis sur la surface de la terre en fonction d’elle. Elle est réveillée maintenant. Les Fauteuils font partie de ce réseau de résonance. Ce réseau nourrit l’atmosphère, et fait écho à d’autres réseaux de rayonnement.

L’humanité a souvent parlé de la grande convergence. Infinie est celle qui se concrétise dans cette période. Être écoute, être offert à l’ouverture, sans retenue, simplement, sainement. Faire taire les bruits qui couvrent la beauté du chant d’harmonie. Un chant magnifique d’harmonie s’élève sur la terre, et l’entoure d’un manteau de douceur. Être offert à cette énergie est dire oui à l’incarner.

  • Comments(0)//blog.fauteuildelumiereascensionnelle.com/#post28
« PreviousNext »